Balades, Londres, Photographie

Battersea Park

May 15, 2017

Je l’ai déjà probablement dit ici, l’une des choses que je préfère à Londres est l’omniprésence de la nature, qui s’infiltre là où elle peut dans cette ville qui tourbillonne. Quelques pas dans un parc et l’on oublie que l’on est dans une métropole malheureusement trop polluée ; dans certains, comme à Richmond Park ou à Hampstead Heath, on pourrait carrément se croire en pleine campagne, avec les cerfs, les champs et les grandes étendues à perte de vue.

Au moment de choisir le quartier dans lequel s’installer, on avait quelques critères un peu vagues : on voulait un quartier facilement accessible en transports (sans blague), pas trop touristique ou même français (South Kensington c’est bien joli, mais en plus d’être horriblement cher ce coin a une densité bien trop forte de Français au kilomètre carré. Au final Battersea possède également son lot de Frenchies, nous sommes décidément partout), avec plein de commerces de proximité et de pubs (la blague). La proximité d’un grand parc, qui plus est bordant la Tamise, a un peu joué. Cependant, je ne savais pas à quel point j’apprécierais d’avoir ce petit havre de paix à distance raisonnable de mon nouveau chez-moi.

Battersea Park est devenu le lieu des balades du dimanche, et puis de celles de la semaine aussi. Le repaire des propriétaires de chiens, des familles qui organisent des chasses aux oeufs pour Pâques ou vont nourrir les canards, des promeneurs de tous âges, des jeunes sportifs variés. Des coureurs aussi, dont je fais partie depuis peu : j’apprends peu à peu à mesurer les distances, à parcourir des sentiers un peu plus cachés, à apprécier cette longue bande piétonne qui longe la Tamise (me permettant ainsi de regarder l’autre rive, les bateaux et les ponts et d’oublier quelques minutes que je suis en train de cracher mes poumons).

Après avoir deviné des immeubles modernes derrière toute cette nature, j’aime me perdre dans les petites allées et découvrir, comme par hasard, un petit jardin anglais resplendissant, un secret paisible loin des cris d’enfants et des terrains de sport. Me poser, admirer toute cette nature en pleine action, espionner les écureuils qui galopent, échanger un sourire avec les autres promeneurs.

Et puis il y a mon péché mignon (après l’espionnage des écureuils, évidemment) : lire les textes inscrits sur les plaques des bancs disséminés ça et là. Happer des petits bouts d’histoire, de familles, d’individus, par quelques mots et dates, et bien souvent, je tente d’imaginer, j’invente des histoires à partir de ces petits riens, et je suis émue que des gens aient fait l’effort de faire un don pour que leurs proches, souvent partis, continuent de vivre chaque jour, dans un endroit qu’ils appréciaient probablement beaucoup.

J’apprécie très souvent la chance que j’ai de vivre ici, mais ce sentiment n’est jamais aussi vivace que durant ces parenthèses si peu urbaines.

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Samsha May 15, 2017 at 4:31 pm

    De jolies photos apaisantes! Je n’ai jamais visiter ce parc en étant à Londres mais ça me donne bien envie!

    • Reply Charlie May 15, 2017 at 6:53 pm

      Merci !
      Disons que le parc est un peu excentré, sans monument notable ou attraction juste à côté : les touristes et habitants des autres quartiers ne poussent donc pas jusque-là leur visite. 😉

  • Reply Daphné @ Be Frenchie May 16, 2017 at 10:11 pm

    Ah oui, ce parc est très agréable; on en a beaucoup profité lors de notre dernier échange de maison à Londres et mon petit gars a testé les supers vélos. De plus, si on veut prolonger la balade, le sublime Ranelagh Garden est juste en face 😉 .

    • Reply Charlie May 17, 2017 at 10:26 am

      Ah oui, j’ai oublié de parler des fameux vélos ! 🙂 Je viens de voir l’article dédié sur ton blog, j’espère que le quartier vous a plu !

  • Reply lacourseauxmots May 17, 2017 at 12:15 pm

    Quelles belles photographies ! Le beau temps, la nature, le soleil… Quoi de mieux ?

    • Reply Charlie May 18, 2017 at 10:30 am

      Merci ! Ca change effectivement du temps qu’on a actuellement : pluie et ciel gris à l’envi…

  • Reply Neuf kilomètres - Lucky MessLucky Mess August 31, 2017 at 10:42 am

    […] y a eu ces cinq kilomètres courus pour lutter contre le cancer dans mon Battersea Park adoré, au milieu de tous ces gens qui portaient sur leur dossard ou sur leur t-shirt des noms, des […]

  • Reply Angie September 20, 2017 at 1:37 pm

    Ce parc là m’a l’air un peu moins charmant que les autres mais tant qu’il y a des écureuils et des histoires sur les bancs, ça sera toujours plus joli que chez nous !

    • Reply Charlie September 20, 2017 at 7:35 pm

      Et tu peux marcher sur l’herbe ! J’ai encore ce réflexe de ne pas oser traverser les pelouses alors qu’ici c’est open bar ^^

    Leave a Reply