Littérature

Lectures de 2014

January 4, 2015

En 2014, je m’étais fixée comme challenge sur Goodreads de lire 50 livres pendant l’année. Au fur et à mesure des mois et des livres engloutis, j’ai réajusté ce challenge à 52, puis à 80 livres, pour finir l’année 2014 en ayant lu 100 bouquins tout pile. Un chiffre assez astronomique par rapport aux autres années, que je ne pensais pas atteindre un jour, mais toutefois à relativiser : j’ai eu beaucoup plus de temps pour moi en 2014, et ai passé la lecture en priorité sur d’autres activités (notamment le cinéma).

Qu’ai-je lu en 2014 ?

En vrac : beaucoup de livres young-adult, des comics, une série de romans policiers, quelques bouquins écrits par/sur des célébrités, de la science-fiction, un peu de steampunk… Le tout quasiment toujours en VO, et sur mon Kindle pour une écrasante majorité (ma liseuse est d’ailleurs en passe de devenir l’objet le plus rentabilisé de toute ma vie :D).

Dans tout ça, il y avait évidemment du bon et du moins bon, des livres oubliés à peine la dernière page tournée, des petites pépites et des déceptions… Mais dans l’ensemble, 2014 reste un bon cru.

La liste complète des ouvrages lus :

The Italian Secretary: A Further Adventure of Sherlock Holmes
Le mystère Sherlock
Dramarama
The Disreputable History of Frankie Landau-Banks
Station Eleven
Sombre Reflet 2
Sombre Reflet 1
Yes Please
Suicide Squad, Vol. 1: Kicked in the Teeth
Mind of Winter
Don't Look Back
Joss Whedon: The Biography
White Bird in a Blizzard
Landline
Bossypants
Batman: Jekyll and Hyde
Batman: The Killing Joke
Deadpool: Wade Wilson's War
High Fidelity
Before I Go To Sleep
The Remains of the Day
A Long Way Down
The Song of the Quarkbeast
The Last Dragonslayer
Hate List
The Darlings
Eleven
Tell the Wolves I'm Home
Perfect
We Were Liars
The Knot
Attachments
Ready Player One
Fangirl
The Singer
The Casual Vacancy
Why We Broke Up
Batman 3: Death of the Family
Batman, Vol. 2: The City of Owls
The Invisible Circus
Batman - La Cour Des Hiboux 1
One of Our Thursdays Is Missing
The Accidental Woman
The Silkworm
When the Going Gets Tough
Moonlight Mile
Prayers for Rain
Sacred
Darkness, Take My Hand
A Drink Before the War
Gone, Baby, Gone
Rebecca
Y: The Last Man - The Deluxe Edition Book Four
Atonement
Richard Castle's Deadly Storm: a Derrick Storm Mystery
Y: The Last Man - The Deluxe Edition Book Three
Fire Made Flesh
V for Vendetta
Y: The Last Man - The Deluxe Edition Book Two
Mystic River
Culture Geek
Shades of Earth
As They Slip Away
A Million Suns
Y, Le dernier Homme
Across the Universe
Paper Towns
Mastermind
First Among Sequels
Dangerous Girls
Something Rotten
The Well of Lost Plots
Lost in a Good Book
The Eyre Affair
Looking for Alaska
Forgotten
Storms
The Silent Wife
Where She Went
If I Stay
Kiss Me First
Full Dark, No Stars
Paint it black
Sharp Objects
This is Where I Leave You
Six Feet Under
Lady Bang and the Jack
Son
Messenger
Gathering Blue
Dark Places
The Giver
Gone Girl
Sin Titulo
Le Chevalier d'Eon
Much Ado About Nothing
The Invisible Man
The Slap
Undone
Please Ignore Vera Dietz


Charlie’s favorite books »

 

Les gros coups de cœur

  • Y, le dernier homme – Brian K. Vaughan, Pia Guerra.
    J’ai profité de la réédition de la série par Urban Comics pour me plonger dans cette saga apocalyptique et pleine d’humour. Je n’ai pas encore lu le cinquième et dernier tome de cette anthologie, mais j’ai beaucoup aimé entrer dans le monde de Yorrick, seul survivant masculin sur une Terre désormais peuplée uniquement de femmes. Même si quelques éléments semblent forcés par le scénario, les péripéties s’enchaînent logiquement et les personnages sont assez bien travaillés.

 

  •  Gone Girl, de Gillian Flynn.
    Si j’ai beaucoup aimé le film, j’ai encore plus adoré le livre, dévoré en début d’année. Un style qui fait mouche, une narration maîtrisée, des personnages qui auraient pu facilement être têtes à claques mais magnifiquement définis et bourrés de défauts… Une histoire banale et terrifiante, couplée à une réflexion passionnante sur la sincérité, les apparences et l’amour. J’ai tellement aimé que j’ai dévoré les deux autres romans de Gillian Flynn, tout en réussissant à ne pas perdre confiance dans le genre humain.

 

  • Rebecca, de Daphné du Maurier.
    Un classique encore jamais lu jusque cette année. J’ai lutté pour le commencer (pour quelqu’un qui déclare en ouverture ne pas vouloir parler de Manderley, la narratrice y passe un sacré bout de temps dans le premier chapitre), mais une fois l’action commencée, quel régal ! Un livre très visuel, où on imagine très bien Manderley compléter le trio de personnages formé par Max de Winter, la narratrice et la terrifiante Mrs Danvers.

 

  • Culture geek, de David Peyron.
    Lu en complément du MOOC Transmédia auquel j’ai participé en début d’année, ce livre m’a permis de creuser un sujet qui me passionne, et de l’aborder d’un point de vue académique, ce qui me faisait défaut jusque là. Et ça fait beaucoup de bien d’éviter les clichés sur les geeks que l’on peut voir un peu partout.

 

  • La saga des Kenzie et Gennaro de Dennis Lehane.
    Je voulais à la base juste lire Gone Baby Gone, dont j’avais adoré l’adaptation cinématographique par Ben Affleck. Je me suis finalement attachée au couple de détectives et me suis enfilée toute la série en quelques jours. Des romans très sombres, mais parfois également très drôles, qui décrivent un Boston noir et assez pessimiste.

 

  • Station Eleven, d’Emily St. John Mandel.
    L’un de mes derniers livres de l’année. Une magistrale claque de décembre à laquelle je ne m’attendais pas. Le résumé m’intriguait : le livre mélange en effet les chroniques de la vie d’un acteur hollywoodien, l’histoire de sa mort sur scène, l’arrivée d’une épidémie qui décime 99% de la population, et suit enfin les traces d’une troupe itinérante de comédiens 15 ans après la catastrophe. Et tout ça fonctionne parfaitement, de manière à la fois très poétique et optimiste malgré le cadre. Cette approche d’un monde à reconstruire diffère de toutes celles que j’ai pu rencontrer jusqu’ici (j’avoue volontiers que je suis loin d’être une experte en la matière, mes références se situant du côté de Barjavel et de McCarty), et m’a aussitôt happée. La narration oscille entre différente temps, différents personnages, sans jamais se perdre. Probablement mon livre préféré de l’année. 🙂

 

Les autres jolies découvertes

Ma vie n’a pas changé grâce à eux, mais j’ai néanmoins pris pas mal de plaisir à les lire cette année.

  • Joss Whedon : The Biography, d’Amy Pascal
    Forcément un peu hagiographique, cette biographie m’a rappelée pourquoi j’aimais tant le bonhomme et ses œuvres. Par contre, si vous tenez à votre vie sociale, ça peut être compliqué : on en ressort avec un besoin irrépressible de revoir l’intégralité des séries du whedonverse. Vous voilà prévenus !

 

  • The Casual Vacancy de J.K. Rowling.
    Ce roman m’a impressionnée par sa maîtrise de la narration et de son nombre important de personnages. J’ai mis des mois à le commencer parce que trop de personnages apparaissaient dès le début et que je ne me souvenais pas de qui était qui ; j’ai adoré la fin parce que justement aucun de ces personnages n’est oublié en cours de route et que chacun avait droit à la fin qu’il méritait en tant qu’être de papier. Je m’émerveille à chaque fois de la capacité de Rowling à planifier tout par avance et à ne rien laisser au hasard, et à nous le faire découvrir petit à petit.

 

  • Mind of Winter, Laira Kasischke.
    J’ai lu le résumé, je ne voyais pas comment on pouvait tenir la distance sur un tel postulat de départ (un huis-clos le jour de Noël entre une mère et fille adoptive), j’ai lu, j’ai été à peu près convaincue. Un joli exercice d’écriture et des personnages complexes même si parfois un peu brouillons. J’ai préféré ce livre à White Bird in a Blizzard de la même auteur, beaucoup trop clinique et froid pour moi.

 

  • The Remains of the Days, de Kazuo Ishiguro.
    Les mémoires d’un majordome anglais sur les différentes personnalités qu’il a servies, et une introspection sur sa vie basée sur le devoir et la fidélité. Le roman le plus british que j’aie jamais lu.

 

  • Ready Player One, d’Ernest Cline.
    Une plongée sympathique dans le futur ET dans les années 80, pour un roman dévoré rapidement et à l’univers riche. Je n’ai pas forcément compris toutes les références, mais ai apprécié celles que j’ai rencontrées (Firefly !! <3). La fin est un peu facile, mais comme la balade était excellente, je lui pardonne volontiers.

 

  • The Singer, Cathi Unsworth.
    J’ai toujours du mal à comprendre comment on peut parler de musique en se faisant bien comprendre. Cathi Unsworth y parvient à merveille et y mêle une intrigue policière savoureuse. J’en suis ressortie avec une furieuse envie de revoir Velvet Goldmine !

 

Et la suite ?

Pour 2015, je ne me mets aucune pression : mon challenge officiel sur Goodreads compte 52 ouvrages à lire, et je ne vais certainement pas faire la course au nombre. Pour pimenter un peu les choses, j’ai trouvé ce challenge sur tumblr, que je tente avec enthousiasme. Je vous souhaite également une excellente année, qu’elle soit emplie de projets, de rêves… et de lectures ! 😉

reves_brel

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Aline January 5, 2015 at 9:21 am

    Wow 100 c’est impressionnant, bravo !! (et moi qui suis hyper fière d’en avoir lu 24 :p )

    J’avais déjà bien envie de lire “Gone Baby Gone”, et j’hésitais depuis pas mal de temps pour “The Casual Vacancy” (d’autant plus que j’ai pas du tout adoré “L’Appel du Coucou”), je crois que je vais les ajouter à ma liste pour 2015 ^^

    Par contre “Y, le dernier homme” j’ai l’impression d’être tellement passée à côté du truc… Je lis partout à quel point c’est génial, et j’ai été tellement déçue. J’espérais que dans une histoire où il ne reste qu’un seul homme, les personnages féminins seraient riches et intéressants, et là où je me suis arrêtée (fin du tome 2) l’intrigue tourne uniquement autour de Yorrick, le seul but des autres personnages c’est leur relation avec lui… J’ai trouvé ça super dommage, ça ne m’a pas donné envie de lire la suite 🙁

    • Reply Charlie January 5, 2015 at 12:23 pm

      Merci 😉 Mais comme je le disais, j’ai eu pas mal de temps libre, automatiquement ça augmente le nombre par rapport à quand je lisais juste dans les transports en commun !

      Je ne peux que te conseiller ces deux livres (je ne sais pas si tu as vu le film Gone Baby Gone ?). J’espère qu’ils te plairont ! J’avais assez aimé L’Appel du Coucou mais pas du tout sa suite :/

      Pour Y, le dernier homme, je dirais que certains persos féminins sont creusés dans les tomes suivants. Je comprends que ça fasse un peu long. :/ Moi, le plus gros problème que j’ai eu, c’est de comprendre comment elles pouvaient toutes le laisser vagabonder comme ça à travers les USA tranquillou alors qu’il est censé être le der des der… ^^

      • Reply Aline January 5, 2015 at 7:13 pm

        Oui j’avais adoré Gone Baby Gone, et je l’ai vu il y a assez longtemps pour ne pas m’en souvenir dans les détails, donc je tenterai le bouquin ^^ C’est le même auteur qui a aussi écrit Mystic River ? Ses autres romans sont bien ?

        L’Appel du Coucou j’ai pas détesté mais y’a pleiiiiiin de trucs qui m’ont agacée – notamment les passages du genre “Et il trouva l’indice qu’il cherchait depuis la moitié du bouquin” sans qu’on nous dise ce qu’est l’indice en question, pour tout dévoiler à la fin. Et bon il a bien souffert de la comparaison avec celui que j’avais lu juste avant, Tokyo de Mo Hayder, le bouquin que j’ai le plus aimé en 2014.

        C’est une bonne idée ce petit récap lecture de l’année, je vais peut-être bien te la piquer :p

        • Reply Charlie January 6, 2015 at 11:23 am

          J’étais dans le même état d’esprit quand j’ai commencé Gone Baby Gone, je confirme que c’est cool de ne plus se souvenir de tout en détails. 🙂 Dennis Lehane a aussi écrit Mystic River oui, ainsi que Shutter Island et toute la série des Kenzie et Gennaro. J’ai vraiment accroché à tous ses bouquins, même Shutter Island que je découvrais pourtant après le film.

          Je ne connais pas du tout Tokyo, ça parle de quoi ?

          Pique donc, pique donc ! ^^ Goodreads est super utile pour ça, c’est ma mémoire littéraire ! (et il y a de chouettes petits widgets à exporter sur un site, que ce soit pour le challenge de lecture ou pour afficher tes dernières lectures du moment).

          • Aline January 6, 2015 at 11:46 am

            Ah oui je vais vraiment m’intéresser à cet auteur je crois !

            Oooooh Tokyo il faut le lire, c’est excellent. Ca parle d’une jeune anglaise qui débarque à Tokyo pour faire des recherches sur un massacre qui a eu lieu pendant la guerre sino-japonaise en 1937. C’est assez sombre, très bien écrit et très très prenant. Je conseille vivement !

            Oui j’aime bien Goodreads, même si je préfère Senscritique (le fait que le site de Goodreads soit tellement moche et peu ergonomique ne doit pas jouer en sa faveur ^^’) Et alors les challenges c’est une super idée, ça m’a beaucoup motivée à lire plus en 2014, j’espère réussir à continuer sur ma lancée cette année (par contre du coup c’est frustrant de lire un très bon roman non publié, je peux pas l’inclure dans le challenge ^^’)

    Leave a Reply